Et le volontariat ? Rapide retour à mi-chemin

Comme prévu, rien ne s’est passé comme prévu !

A mon arrivée à Sucre, la fondation BiblioWorks était en pleine réorganisation interne et mon volontariat n’était plus assuré…

Deux semaines plus tard je me retrouve finalement coordinatrice des volontaires pour l’association. Cela signifie que je ne suis pas assignée à une bibliothèque, mais que je vais aider à recruter et accompagner les volontaires, m’occuper de la communication et suivre les projets en cours sur les 15 bibliothèques de l’association !

C’est très intéressant et prenant. J’apprends beaucoup, je lis en anglais, parle en espagnol et pense en français. Je découvre les bibliothèques dans les villages de Chuquisaca (département de Sure), à mon échelle j’aide avec mes connaissances en bibliothéconomie, mon réseau professionnel international, mes expériences avec les enfants…

Mais tout cela reste bien éloigné de mon projet initial autour des contes… Heureusement, plusieurs après-midi par semaines je vais travailler à la seule bibliothèque de Sucre. Cela me permet d’être avec les enfants de créer une relation de confiance avec eux et de leur proposer des activités ludiques, éducatives, manuelles, etc. Cela dit, je ne perds pas de vue mon idée d’utiliser les contes oraux, et je suis actuellement en contact avec un conteur bolivien pour m’aider à monter ce projet.

Dans tous les cas, je suis convaincue des actions de l’association et fière d’y participer. Je songe même à rester plus longtemps car il y a beaucoup à faire ! A suivre…

La Recoleta et le Mont Churuquella

Situé à un peu plus de 2800m d’altitude, Sucre est une ville toute en montées et descentes. Cela permet d’avoir en plusieurs endroits de superbes points de vues sur la ville et les montagnes qui l’entourent.

Un de ces lieux les plus connus est sans doute le Couvent de la Recoleta, plaza de Anzurez.

En son centre, on y trouve la fontaine La Peregrina. Son nom lui vient de ses diverses locations à travers l’histoire de Sucre. Initialement, cette fontaine se trouvait Plaza 25 de Mayo, l’actuelle place centrale. Lors de la rénovation de celle-ci, la Peregrina fût déplacée au Parque Bolivar. Mais celui-ci connut également des métamorphoses (dont l’accueil d’une petite Tour Eiffel, offerte par Eiffel lui-même à Aniceto Acre) et la fontaine vint finalement s’installer plaza Anzurez.

20180930_145236_edited2
La Peregrina

20180930_145346_edited
Le Mirador

20180926_171902_01
Le couvent de la Recoleta

Cette place était d’ailleurs le centre de Sucre à l’époque pré-hispanique, et on peut encore se promener dans les rues étroites aux noms de chats qui furent les fondations de la ville.

20181006_181144_edited.jpeg
Calles de los gatos

20181006_181408_edited.jpeg
Calle Gato Blanco

20181006_181550_edited.jpeg
Calle Gato Negro

Derrière la recoleta, le mont Churuquella veille sur la ville aux côtés de son amant Sica Sica. Ces deux monts fourmillent de mythes et de légendes, il se dit entre autres, qu’ils sont les protecteurs de Sucre, amoureux pétrifiés par la foudre. Churuquella devrait son nom à la déesse de la lune et Sica Sica au dieu du tonnerre.

20181006_163536_edited
Vers le mont Churuquella 1 (Nopales ! )

20181006_163732_edited
Vers le mont Churuquella 2

20181006_164034_edited
Vers le mont Churuquella 3

20181006_165928_edited (1).jpeg
Ascension 1

20181006_170604_edited (1).jpeg
Ascencion 2

20181006_171128_edited (1).jpeg
Cristo del Sagrado Corazon

Au sommet de Churuquella se trouve une statue du Christ, c’est un chemin de pèlerinage très emprunté surtout à Pâques. En dehors de cérémonies religieuses, on y rencontre des couples qui viennent trouver un endroit intime et romantique. L’ascension est facile et vaut le détour, même par une fin d’après-midi orageuse !

20181006_174543_edited (2).jpeg
Vue du sommet

Arrivée à Sucre

Premier billet, deux semaines après mon arrivée, je crois que je me suis bien habituée à la temporalité bolivienne ! Ici, l’instant présent prévaut et il faut être flexible sur les horaires, les délais…

En bref, tout va bien ! Je découvre la ville coloniale de Sucre, ses maisons blanches, ses marchés. J’apprécie beaucoup l’ambiance tranquille et joviale, la vue sur les montagnes.

Au niveau du volontariat, l’association BiblioWorks a vécu des mutations internes dont un changement de direction ces derniers mois, et je vais vraiment commencer lundi. Je serais donc coordinatrice des volontaires (c’est à dire recruter des nouveaux volontaires, êtres en contacts avec les volontaires potentiels et faire le lien avec l’association, accueillir et former les volontaires arrivant, coordonner leurs actions pour qu’elles restent liées aux projets des bibliothèques…), je participerai également de près à la réorganisation de la bibliothèque de Sopachuy en aidant le bibliothécaire à réaménager les espaces, créer de nouvelles activités pour attirer et fidéliser le public. Mais je vous reparlerai de tout ça plus précisément bientôt.

Afin de ne pas passer des heures à écrire pour raconter ma vie, je pensais faire de temps en temps de courts billets sur un sujet en particulier. Pour toutes autres questions n’hésitez pas à me contacter !

Je vous laisse avec quelques traces visuelles de mes premiers pas à Sucre, à bientôt !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑